Les éléments clés à savoir avant d’acheter une voiture d’occasion

Ces 7 simples vérifications vous permettrons de minimiser les possibilités de faire une mauvaise affaire si vous achetez une voiture d’occasion :

Le kilométrage

Les habitués des occasions savent que le kilométrage parcouru est l’élément principal valorisant une voiture de seconde main. S’il est réel, ce que souvent un œil avisé sur la voiture peut prouver, alors vous pourrez estimer approximativement la part de temps qu’il vous restera à conduire ce véhicule. Un détail crucial sur cet élément est de se renseigner sur la façon dont a été parcouru ce kilométrage : sur de grandes distances ou principalement en ville… Étant donné que nous parlons du moteur, ce dernier est capable de rouler à grand régime un kilométrage beaucoup plus grand que s’il est sollicité sur de petites vitesses. Hélas, certaines études ont montré que plus de 10% des véhicules d’occasion vendus en France ont le compteur modifié et ce taux est encore plus élevé en Allemagne, où bizarrement la législation est plus permissive. Le pays offrant le plus de sécurité dans ce sens est la Belgique.

201305252200-full

Les vrais experts d’ailleurs ne regardent plus le kilométrage, surtout depuis que les évolutions techniques (valises électroniques) permettent de tricher avec une facilité déconcertante (on se demande comment les constructeurs permettent cela). C’est pourquoi chez AutoRéduc nous vous conseillons fortement de faire expertiser votre véhicule avant de l’acheter.

Les raisons de la vente ?

Les craintes liées aux voitures d’occasion sont telles que cette question devrait immanquablement être posée. En la posant tout en inspectant le véhicule, vous pourrez poursuivre le dialogue et éventuellement relever la véracité ou les mensonges dans les propos du vendeur, en donnant une double attention à sa réponse et à sa façon de répondre. Bien entendu, les raisons de vendre sont multiples et une bonne raison de vendre, comme le fait d’avoir reçu une voiture de société, ne doit pas vous faire baisser les yeux sur les autres éléments !

Venons-en au prix

Un prix trop au-dessus de la moyenne (ou trop bas) sans raison et c’est une mauvaise affaire assurée. Si le prix, par contre, est convenable, alors trouver une entente s’avérera profitable. Si vous avez constaté des futures réparations à réaliser ou le remplacement des pneus, par exemple, c’est le moment de le signaler pour espérer un abattement du prix.

Où avez-vous acheté ce véhicule ?

Ici aussi, le ton franc ou hésitant du vendeur vous dévoilera la sincérité de votre interlocuteur. Était-ce le propriétaire d’origine de la voiture ? A-t-elle servi comme taxi ou véhicule de location par le passé ? L’origine du véhicule que vous achetez ne peut vous être cachée dans le cadre réglementaire d’une vente d’occasion.

Carte grise et livret d’entretien

Les documents du véhicule doivent pouvoir vous être présentés rapidement et au complet. Un regard attentif sur le livret d’entretien vous indiquera le genre de soin ou l’absence de soin qu’aura reçu le véhicule.  Cela est considéré comme un point essentiel par les acheteurs avertis.

Essai et contrôle

Les éléments clés à savoir avant d’acheter une occasion

L’essai doit vous être accepté en cas de demande, il ne doit pas être trop long mais ce n’est pas au vendeur de vous le limiter. De même, le vendeur doit accepter que vous fassiez contrôler la voiture par un professionnel, un vendeur honnête n’a de toute façon rien à cacher.

Couleur d’origine, accidents, rappel d’usine…

Une peinture qui ne serait pas d’origine est un mauvais signe en occasion, car elle pourrait être le résultat d’un accident, d’une conduite imprudente, d’entretiens bâclés ou les trois à la fois. Levez le capot et observez les soudures et la peinture autour des vis. Si le vendeur confirme un accident, voyez si vous souhaitez tout de même acheter le véhicule et le sérieux avec lequel le vendeur a engagé les réparations.

Enfin, renseignez-vous sur les rappels d’usine du modèle que vous achetez, surtout si votre vendeur n’est pas au courant.

Découvrez nos offres de voiture d’occasion expertisées !

Conseils pour obtenir le meilleur prix de revente pour votre voiture

Les critères principaux pour évaluer la valeur marchande d’une voiture d’occasion sont, par ordre chronologique, son âge, son kilométrage et enfin son état général. Ne pouvant influer sur l’âge ni le kilométrage, essayez, au moins, de garder votre voiture en bon état pour obtenir la valeur maximale lorsque vous la vendrez.

Conseils pour obtenir le meilleur prix de revente de votre voiture

Tout d’abord, achetez un véhicule qui aura une valeur de revente élevée sur le marché de l’occasion, ou plutôt, un faible pourcentage de dépréciation. Cette valeur de revente est directement liée à la réputation de fiabilité d’une marque ou d’un modèle sur le long terme. Souvent, une telle prouesse ne va pas sans un prix d’achat plus élevé, notamment dû aux composantes de plus haut de gamme du véhicule. Dans ce registre, les allemandes et les japonaises sont celles qui maintiennent le mieux leurs valeurs.

Lorsque vous achetez une nouvelle voiture, donc, retenez que toutes sont plus ou moins de bonnes voitures, mais certaines donnent moins de tracas que d’autres au fil des années et que ce sont celles-là qui seront les plus demandées en occasions.

Une conduite prudente, qui vous épargne vous et votre voiture des accidents et des prises de bosses frontales, sera un excellent argument à la revente et, surtout, à la bonne tenue de votre véhicule. N’étant toutefois pas encore en présence d’une circulation routière robotisée sans accidents, en cas d’éventuel pépin, prenez soin de résoudre vos problèmes automobiles de la meilleure façon, en préférant toujours les pièces de rechanges originales. En outre, gardez toujours vos reçus comme preuves de vos réparations.

Conseils pour obtenir le meilleur prix de revente de votre voiture

Assurer l’entretien régulier de votre voiture est une garantie de sécurité pour vous et votre véhicule. Les services recommandés par le fabricant ne sont, peut-être, pas obligatoires mais ils s’avèrent, en réalité, indispensables au vu des aléas et usures de la mécanique normale ou prématurée. Utiliser le même garage pour votre service d’entretien est de très bon conseil car, naturellement, le technicien travaillant sur votre véhicule lui sera familier et il ne fermera pas les yeux sur un aspect secondaire, sachant que c’est vers lui que vous reviendrez et qu’il devra donc assumer l’évolution de la panne qu’il aurait pu négliger. Gardez un œil sur votre huile de moteur et vérifiez les autres niveaux d’huile sur une base régulière. Enfin, assurez-vous que tous vos filtres sont propres et soient remplacés sur une base régulière aussi.

Toujours gardez vos reçus dans un fichier pour preuve des réparations et remplacements des pièces usées par des pièces neuves originales. La documentation vaut de l’or quand il s’agit de gagner la confiance des acheteurs potentiels. Des preuves documentées des changements d’huile réguliers, des réparations et des remplacements originaux tranquillisent énormément les acheteurs, ce qui les motive à mettre le prix fort plus facilement.

entretien-auto-niveau-huile

Maintenez toujours propre l’habitacle intérieur et la carrosserie extérieure de votre voiture, environ tous les 4-6 mois pour protéger la couche de peinture et perpétuer le look neuf de la voiture. Essayez de garder votre voiture dans un parking couvert et à l’intérieur, si possible. Ne pas fumer dans votre véhicule car les odeurs rabaissent la valeur de revente. Si vous devez personnaliser ou modifier la voiture, ne dépensez pas plus sur les accessoires et les améliorations que vous ne pourrez en obtenir.

Testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Relation entre durée de possession et fidélité à une marque automobile

Selon une récente étude réalisée aux Etats-Unis, plus longtemps vous resterez avec votre voiture, moins il est probable que vous choisissiez la marque actuelle de votre véhicule pour votre prochain achat. L’étude, publiée par le site automobile américain Edmunds, indique aussi que le temps moyen pendant lequel un conducteur garde la même voiture tend à s’allonger et tourne autour des 5 ans et 7 mois.

Fidélité à une marque automobile

Les résultats d’une autre étude indiquent, par contre, que la durée moyenne de possession d’une voiture est plutôt de 93 mois soit 7,75 années. Cette dernière dévoile, en outre, que la fidélité de la clientèle à cette même marque de véhicule, après ce moment, est de 49,5%. Ainsi, le plus souvent après cette période, plus de la moitié des clients sont à la recherche d’un constructeur différent !

L’étude montre même, qu’après 12 ans de possession, le pourcentage d’infidélité à une marque automobile grimpe jusqu’à 76,2%.

Ces études ne donnent, toutefois, pas plus d’indications concernant les raisons qui poussent tant de conducteurs à changer de constructeur après plusieurs années de route commune, mais elles évoquent une insatisfaction suite aux délais du service après-vente, jugés trop longs chez certains constructeurs.

Fidélité à une marque automobile

Les marques dont les clients ont gardé le véhicule le plus longtemps sont :

Dodge et Buick (113 mois)

Chevrolet (111 mois)

Ford (110 mois)

Mitsubishi (109 mois)

Quant aux marques dont les clients ont été les plus fidèles:

Ford (61,0%)

Subaru (59,4%)

Toyota (58,9%)

Kia (58,5%)

Lexus (55,8%)

Vous recherchez une nouvelle voiture ? Testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Ranger sa voiture pendant l’hiver

Voici quelques conseils pour ceux qui souhaitent immobiliser leur véhicule pendant l’hiver ou même au-delà.

Ranger sa voiture pendant l’hiver

L’emplacement idéal serait un garage couvert et sécurisé, avec un sol en béton, propre et sec, le courant électrique et la facilité d’accès étant des plus appréciables.

Une fois trouvé le lieu où vous allez garder votre véhicule cet hiver, faites-lui un lavage complet. Cela empêchera les mauvaises odeurs de se répandre et les saletés de s’incruster pendant votre absence.

Changer l’huile et remplir le réservoir de carburant. Les experts en soins de voitures recommandent en effet de changer tous les fluides de la voiture avant de passer une période stationnaire de quelques mois. Cela inclut le liquide de refroidissement du moteur et de l’huile moteur et le liquide essuie-glace. Veillez également à remplir le réservoir de gaz. Ceci permettant d’éviter l’oxydation du système de carburant en déplaçant l’eau qui pourrait être présente dans le système.

Habiller votre voiture d’une couverture spéciale protégera votre véhicule des poussières et préservera sa coloration brillante.

Placer la voiture sur un support qui évite le contact des pneus avec le sol. Sans la pression du véhicule, les pneus resteront intacts et la suspension de même, ces avantages sont toutefois négligeables.

Utiliser de la laine d’acier pour éviter que les bestioles et les rongeurs n’aient des chances de ramper sur votre véhicule ou en fassent leur nid.

Retirer la batterie. Une batterie débranchée à beaucoup plus de chance de tenir pendant l’hiver.

Vous recherchez une nouvelle voiture pour le printemps : testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

Tesla se lance dans la vente en ligne de voitures en Chine.

Capture d’écran 2014-10-25 à 08.11.01

Le constructeur californien de voitures électriques Tesla a ouvert une boutique en ligne sur Tmall, la nouvelle plateforme e-commerce d’Alibaba réservée aux marques.

Tesla sort ainsi de son circuit de vente habituel, à savoir son propre site internet et ses concessions en propre, et devient, après General Motors et Volkswagen, le troisième constructeur automobile à se lancer sur le site chinois Tmall.

Cette stratégie répond, probablement, aux dernières études qui montrent qu’un acheteur de voiture sur deux est prêt à l’acheter sur internet, ainsi qu’à la récente confirmation de l’utilité des sites Internet tiers pour la vente de voitures.

Nous faisons notamment référence au récent retour des géants américains de la distribution automobile Carmax et Auto Nation sur les sites Edmunds et Cars.com, les liders de la génération de « leads » automobiles sur internet. L’équivalent français de ces sites américain est le comparateur de prix de voitures CarDirect.fr

Carmax et Auto Nation avaient annoncé, en grande pompe, il y a quelques mois, qu’ils allaient abandonner la diffusion de leurs offres sur ces sites tiers et concentrer leurs budgets marketing sur le développement de leurs propres sites, mais ils ont dû se rendre à l’évidence et admettre l’utilité de ces sites et plate-formes pour capter des acheteurs dans les différentes phases du tunnel de conversion.

Le site chinois TMall appartient au géant Alibaba et est dédié uniquement aux marques qui souhaitent y ouvrir leur vitrine


Le site chinois TMall appartient au géant Alibaba et est dédié uniquement aux marques qui souhaitent y ouvrir leur vitrine

Les clients intéressés par une Tesla S pourront donc maintenant, avec un dépôt initial de 50000 Yuan (environ 6500 €), disposer de leur nouvelle voiture dans l’une des cinq villes suivantes : Pékin, Shanghai, Hangzhou, Chengdu et Shenzhen.

Il s’agit d’un système très semblable à celui que propose Autoreduc.com en France, où les consommateurs peuvent acheter leur nouvelle voiture 100% en ligne en réservant un coupon de 199 € qui sert de pré-réservation, l’acheteur pouvant ensuite retirer son véhicule chez le concessionnaire ou se faire livrer sa voiture à domicile par AutoRéduc.

Comme offre de lancement, Tesla se charge de l’installation de la borne de chargement dans le domicile de l’acheteur. Une offre complétée, dans plusieurs villes dont Shanghai, par une exemption complète de taxes d’l’immatriculation, soit 10 000 € pour la Tesla S. Le constructeur s’efforce activement de négocier des exemptions similaires dans plusieurs villes chinoises.

Jusqu’à présent, le modèle Tesla SP 85 est le modèle préféré des acheteurs chinois pour la gamme Tesla.

La page de Tesla sur Tmall avec l'offre de la Tesla S


La page de Tesla sur Tmall avec l’offre de la Tesla S, dans un style très proche de celui d’AutoRéduc.com

La collaboration entre Tesla et Alibaba est, par contre, plus ancienne, puisque les clients du constructeur automobile aux États-Unis étaient déjà capables de placer leurs acomptes sur le site officiel de Tesla via Alipay, un fournisseur de services de paiement d’Alibaba.

Elon Musk, le fondateur de la compagnie californienne reconnue par The Boston Consulting Group comme une des sociétés les plus innovantes au monde (seul constructeur automobile dans le cassement avec Toyota),  a reconnu, lors de sa tournée dans ce pays, que la Chine était « un marché extrêmement important » pour sa société.

C’est certainement la raison pour laquelle Tesla a déjà commencé à installer, en collaboration avec la China Minsheng Bank, pas moins de 200 stations de rechargement dans 20 villes chinoises. A Shanghai, l’on peut déjà les apercevoir dans plusieurs hôtels de luxe.

Le sud-africain Elon Musk, fondateur également de la société de fusées spatiales SpaceX et confondateur de Paypal, a par ailleurs laissé entendre qu’il projetait de produire ses voitures localement.

Tesla propose également sur Tmall un jeu-concours pour tester la Tesla S et gagner un smartphone


Tesla propose également sur Tmall un jeu-concours pour tester la Tesla S et gagner un smartphone

Le constructeur de voitures élactriques, véritable « outsider » dans l’automobile et dont la valorisation a déjà dépassé celle de plusieurs géants comme PSA ou Fiat, semble placer beaucoup d’espoir dans ce circuit de commercialisation en ligne et espère obtenir le même succès qu’avait rencontré la marque aux Etats-Unis à ses débuts. C’est, en tout cas, une occasion pour Tesla de parfaire son image publique en Chine, si elle parvient à satisfaire ses premiers clients d’Alibaba comme elle réussit à le faire avec ses clients aux États-Unis.

Pour certains spécialistes marketing qui ne jurent que par le ROI (retour sur investissement), la vente de voitures sur Tmall et d’autres sites tiers, ne sera prometteuse qu’à la condition qu’elle puisse convertir les visites en ventes. Une observation un peu simple, à notre avis, bien qu’il est vrai que la vente en ligne de voitures est un métier en soi.

Ces experts mettent en question la capacité de Tesla à adapter ses techniques de vente directe en ligne pour les besoins des consommateurs chinois, qui sont habitués à profiter d’un meilleur service chez les concessionnaires et encore davantage pour les clients des voitures haut de gamme ou particulières.

Le fondateur de Tesla, Elon Musk, empocha  plus de 100 mi de dolars lorsqu'il vendit ses parts de Paypal à Ebay et risqua toute la somme dans ses fusées spatiales (SpaceX). Il risqua toute sa fortune et échoua deux fois avant de réussir le 3e lancement. Cela lui coûta ensuite son mariage : ce fut un des divorces les plus chers de l'histoire.


Le fondateur de Tesla, Elon Musk, empocha plus de 100 mi de dolars en vendant ses parts de Paypal à Ebay et investi toute la somme dans ses fusées spatiales (SpaceX). Il risqua toute sa fortune et échoua deux fois avant de réussir le 3e lancement. Cela lui coûta ensuite son mariage : ce fut un des divorces les plus chers de l’histoire.

Il faudra donc, à Tesla et toujours selon ses détracteurs, plusieurs années d’exploration continue et d’enquêtes sur les habitudes et les préférences d’achat des clients chinois pour pouvoir prétendre occuper une part de marché significative dans le futur.

Une observation que nous ne partageons pas chez Autoréduc. Ce serait, en effet, sous-estimer la capacité de « disruption » d’une startup comme Tesla. S’il y a un constructeur capable de vendre ses véhicules en ligne et de bouleverser rapidement les habitudes, s’est bien la compagnie de Palo Alto qui n’a pas de réseau de concessionnaires à maintenir. C’est justement ce fait là qui empêche encore Tesla de commercialiser ses véhicules dans plusieurs états nord-américains.

Le Model X sera exactement comme annoncé par Elon Musk il y a 2 ans


Le Model X sera exactement comme annoncé par Elon Musk il y a 2 ans

A ce titre, il convient de rappeler que le système de concessions a été créé par les constructeurs américains dans les années 30 pour maximiser leurs revenus dans la distribution de leurs véhicules, la division géographique d’un marché étant, en effet, le  système de distribution le plus rentable pour un fabriquant. Le lobby était déjà tellement puissant à l’époque, qu’il réussi à ce que même la très néolibérale université de Chicago affirme que ce système était le meilleur mode de distribution pour le consommateur, le justifiant, encore aujourd’hui, par le caractère spécial de l’automobile du point de vue de la sécurité.

Il faut savoir que l’automobile est le seul produit dont le prix n’a jamais baissé : dans les années 1960 une Fiat 500 coûtait la même chose qu’un réfrigérateur et ce devrait être le cas également aujourd’hui. Les constructeurs affirment que la raison de l’augmentation constante du prix des automobiles est la complexité grandissante des systèmes de sécurité dans les véhicules, mais il a déjà été démontré plusieurs fois que ce qui fait augmenter le prix des voitures ce sont les « gadgets » que l’on ajoute justement pour en augmenter la valeur et générer une obsolescence du produit, d’où le succès de Dacia en cette période de crise.

Cette valeur qui permet de justifier l’augmentation régulière du prix de l’automobile a, en outre, été maladroitement transférée aux équipementiers ces dernères années, une erreur que les constructeurs commencent à regretter devant l’arrivée de Tesla et autres Google. Mais ça, c’est un autre sujet 😉

Elon Musk devant sa première capsule récupérée. Notez le "scratch" de la rentrée en orbite sur la droite !


Elon Musk devant sa première capsule récupérée. Notez le « scratch » de la rentrée en orbite sur la droite !

Testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !