Car of the Year : bonne cuvée française

voiture-de-lannee2017

Bonne nouvelle pour l’industrie automobile française et les plus chauvins d’entre nous : parmi les 7 finalistes désignés pour le titre de « Car of the Year 2017 », le groupe PSA est doublement présent avec la Citroën C3 et la Peugeot 3008.

Les 4 autres finalistes de cette année sont, l’Alfa Giulia, la Mercedes Classe E, la Toyota CH-R et la Volvo S90/V90.

La Nissan Micra, fabriquée en France, à Flins exactement, a également été sélectionnée et sauve l’honneur pour l’alliance Renault-Nissan, qui semble, pour la 3e année, boudée par les juges, malgré le Scénic et la Mégane. En effet, les années précédentes le jury n’avait retenu ni le Captur ni la Zoé.

Dommage que le Scénic, qui tente de donner un nouveau souffle au segment des monospaces compacts, n’ait pas été retenu, mais il faut reconnaître que le choix était difficile et que les 7 modèles retenus sont irréprochables.

D’ailleurs, d’autres constructeurs pourraient également avoir des raisons de se plaindre cette année : le groupe Volkswagen, recueille en effet un zéro pointé malgré sept prétendants (VW Tiguan, Audi Q2, Seat Ateca, Skoda Kodiaq et Porsche 718 Cayman, Boxster et Panamera). Tout comme Hyundai Kia qui proposent pourtant deux modèles eco friendly et grand public (berline Ioniq et SUV Niro).

On ne peut en outre pas taxer le jury d’être anti-français : Citroën a obtenu une seconde place en 2015, avec son Citroën C4 Cactus qui a obtenu de meilleures notes chez les journalistes allemands que chez les français. Peugeot a, pour sa part, obtenu le  titre suprême pour sa Peugeot 308 en 2014.

Cependant, pour Renault, il faut remonter à 2006 pour un podium, avec le titre décerné à sa Clio III, mais la marque reste néanmoins la plus récompensée, avec 6 titres de « Car of the Year », derrière Fiat qui en a obtenu 9 mais qui a également vu ses Tipo et 124 Spider rester aux portes de la finale cette année.

Rendez-vous donc au 6 mars prochain pour connaitre Le vainqueur !

Pourquoi la négociation du prix d’une voiture trouble les acheteurs ?

 

la négociation des prix des voitures trouble les clients

 

Acheter une voiture chez un ancien concessionnaire ressemble à peu près à une bataille. Mettez-vous votre peinture de guerre et armez-vous avec une pile d’offres de la concurrence avant de faire votre première visite chez le concessionnaire, et préparez-vous pour un affrontement qui peut être parfois agressif.

L’on ne voit pas la même chose avec d’autres gros achats, commes iPhones ou téléviseurs ou même les bijoux et montres de luxe. Pourtant, la plupart des acheteurs de voitures insistent sur la négociation.

Pourquoi?

La réponse est la méfiance. Les consommateurs ne font pas confiance au vendeur pour obtenir un prix « correct » pour leur voiture et ressentent le marchandage comme une expérience, désagréable, incontournable pour ne pas surpayer.

Dans un combat équitable et en théorie, le marchandage ne serait pas un problème en soi, mais l’achat d’une voiture chez un concessionnaire n’est pas un combat équitable, car l’information est assymétrique. Les concessionnaires auront, en effet, toujours plus d’informations sur la voiture qu’ils vendent. Ils ont une connaissance d’initié (interne) de sa valeur marchande, ils savent plus que vous sur l’historique du véhicule d’occasion, et ils sont dotés de vendeurs qui ont fait une carrière dans la négociation.

Tandis qu’un petit nombre des consommateurs extrêmement avertis peuvent être en mesure de sortir avec une bonne affaire, la grande majorité des gens vont payer plus cher pour compenser l’affaire que cette personne a obtenu.

Cela peut ressembler donc parfois à un casino : il y a quelques gagnants, mais en moyenne le bénéfice est pour la maison.

Vous considérez-vous une personne chanceuse ? Même si vous décidez de ne pas acheter votre prochaine voiture chez Autoreduc, nous vous encourageons vivement à effectuer votre achat sans marchandage – il y a au moins trois raisons clés pour cela :

1. Transparence : Pourquoi perdre votre temps à vous promener d’un concessionnaire à l’autre pour essayer de déterminer le « vrai » prix du marché de la voiture ? le non-marchandage des prix révèle le prix final tout de suite. Si ce n’est pas le bon montant, vous le saurez immédiatement et pouvez passer au marchand suivant.

2. Concessionnaire non biaisé : Les données montrent que les concessionnaires facturent plus cher aux femmes et minorités. Un système sans marchandage supprime cette possibilité et assure que tout le monde ait une expérience d’achat égale et équitable.

3. L’acheteur moyen paie plus : Même si quelques personnes font des grandes « affaires » en négociant avec le concessionnaire, la plupart des gens paieront plus que ce qu’ils auraient payé dans un système sans marchandage pour couvrir les économies réalisées par quelques-uns. Les concessionnaires ont besoin de garder les lumières allumées, et chaque centime économisé par quelques-uns sera répercuté sur d’autres acheteurs sous forme de frais supplémentaires. Dans un système sans marchandage, la majorité des gens payeront moins.

acheteurs de voitures

En raison des avantages évidents de la transparence, Autoreduc n’est pas le seul distributeur qui a choisi de se débarrasser de la négociation dans le processus d’achat de voiture. Lexus s’oriente dans cette direction, et les américains de CarMax le font de puis un certain temps déjà.

La voiture que vous voulez – à un prix correct

Le principal obstacle qui doit être surmonté afin d’éliminer le marchandage dans la négociation du prix de la voiture est ce problème de méfiance que nous avons mentionné plus tôt.

La solution consiste à créer un système de tarification efficace et transparent pour s’assurer le meilleur prix dès le départ.

C’est exactement ce que nous nous avons évertué à faire chez Autoreduc – grâce au travail acharné de notre équipe de data – et voilà pourquoi les utilisateurs parlent avec enthousiasme de nos prix.

La négociation est biaisée, inefficace et frustrante. Essayez quelque chose de nouveau, quelque chose de mieux, essayez AutoRéduc 🙂

négociation du prix

Après Beepi, Carvana annonce à son tour une levée de 300 mi !

Les startups de vente de voitures en ligne, nouvelles coqueluches des investisseurs américains.

Après Beepi, Carvana annonce à son tour une levée de 300 mi !

Par José Senent, fondateur d’AutoRéduc.com

 

Qui l’aurait dit ? Les startups de vente de voitures en ligne sont l’investissement du moment aux US. Quelques jours seulement après Beepi, qui se définit comme le premier « concessionnaire mobile », c’est au tour de Carvana d’annoncer une levée de fonds pour le même montant, soit 300 millions de dollars. La somme est d’autant plus impressionnante que les deux « startups » se sont lancées il y a à peine 2 ans !

Carvana s’est fait connaître l’année dernière grâce à un buzz très intelligent autour de son « distributeur automatique » de voitures. Il s’agissait, en réalité, d’une ouverture automatique de son garage où se trouvait le véhicule présenté individuellement, dispositif permettant à l’acheteur de retirer son véhicule à n’importe quelle heure. Le buzz a très bien marché et, récemment, la société d’Atlanta a été sélectionnée par Forbes comme une des startups les plus prometteuses de l’année.

Mais d’autres startups semblables talonnent les deux liders, comme Shift et Tred, dont nous vous parlions récemment ici. Cette dernière annonçait, cette semaine aussi, un nouveau tour de table de 1 million de dollars.

A côté des deux tours de table de ses concurrents, celui de Tred peut sembler un peu faible, mais il est extrêmement rare de voir trois levées de fonds dans la même semaine pour un même secteur.

Après Beepi, Carvana annonce à son tour une levée de 300 mi !

L’explication de cet engouement ? Les investisseurs ont, enfin, saisi l’ampleur de l’opportunité du marché automobile online et ne veulent pas laisser filer la prochaine « Licorne », ces startups qui, comme Uber, Airbnb ou notre Blablacar national, sont valorisées à plus d’un milliard de dollars.

Il est également fort probable que la dernière étude d’Accenture ait convaincu les « VC » (investisseurs de capital risque) qu’investir dans le secteur est un « no-brainer ». En effet, l’étude montre que 75% des interviewés pourraient bien acheter leur prochain véhicule entièrement en ligne.

Autant dire que les « VC » ont compris l’intérêt du marché bien au-delà de la simple vente de véhicules puisque, comme nous l’avons déjà expliqué plusieurs fois sur ce blog, une fois le véhicule acheté en ligne et, bien sûr, s’il est satisfait, le client retournera sur le site pour tous les achats relatifs à son auto, générant ainsi ce qui pourrait être la plus grosse « customer lifetime value » du Net (la CLV mesure toutes les dépenses qu’un client pourrait faire sur un même site pendant plusieurs années, c’est l’équation magique pour tout « business plan » dans le digital : la CLV doit être supérieure au coût d’acquisition du prospect obtenu via marketing).

Ces levées de fonds annoncent, nous le croyons, l’arrivée d’un vrai phénomène de rupture dans la vente automobile et nous ne pouvons que nous en réjouir chez AutoRéduc, puisque nous sommes les précurseurs européens de la vente de voitures en ligne.

Capture d’écran 2015-06-02 à 12.20.06

C’est pourquoi, après avoir « évangélisé » le marché français pendant ces 5 années avec des ventes flash déclinées sous le concept des achats groupés, nous allons profiter du buzz médiatique qui s’annonce pour entamer notre expansion à l’international, en commençant par la Suisse et en attaquant tous les pays francophones, notamment en Afrique, afin de devenir le leader francophone de l’automobile en ligne. Notre marque AutoRéduc.com est, en effet, idéale pour atteindre ces 275 millions de francophones.

Quelles sont les différences principales entre toutes ces nouvelles startups, Carvana, Beepi, Tred, Shift, Carlypso, Carphoria ou AutoRéduc ? J’en parlerai prochainement plus en détail mais, de manière générale, toutes proposent d’acheter un véhicule en ligne et de le recevoir chez soi sans avoir à en négocier le prix avec un vendeur. Carvana est presque toujours citée, avec Beepi, comme une des startups qui vont révolutionner la distribution automobile aux US.

Il faut toutefois préciser que Carvana est, en réalité, un « simple » marchand VO spécialisé dans les fameux crédits subprime. Leur concept de vente sans intermédiaires est donc un peu trompeur, puisqu’ils sont eux-même l’intermédiaire. En effet, ils proposent des véhicules d’occasion reconditionnés, vendus dans leur centre ou livrés à domicile. Leur succès vient d’un marketing irréprochable et d’un accès privilégié à des solutions de financement pour acheteurs subprime.

Il faut souligner également que Beepi n’est déjà plus la startup « peer to peer » de ses débuts puisqu’elle a également « pivoté » (modifier un modèle de business) et, désormais, achète et vend ses véhicules, la transaction ne se réalisant plus entre particuliers comme elle était sensée se faire au début.

C’est d’ailleurs, à notre avis, cette évolution de leur business modèle qui a provoqué l’accélération dans leur valorisation et qui a surpris très favorablement les investisseurs (parmi lesquels se trouve maintenant le fameux Yuri Milner de DST, investisseur de Groupon et autres Licornes).

En effet, comme AutoRéduc, Beepi ne paie le véhicule que lorsque l’acheteur l’a déjà réglé, ce qui génère un impressionnant cash flow positif. C’est ce qui nous a permis de développer AutoRéduc en mode autofinancement depuis le début.

Après Beepi, Carvana annonce à son tour une levée de 300 mi !

Ces petits pivots sont absolument clés dans le succès d’une startup et sont étudiés de très près par les investisseurs, à tel point que l’on sait que les startups qui ont le plus de succès pivotent en moyenne 2,5 fois dans leur vie.

Il me vient maintenant à l’esprit le pivot de Blablacar (Covoiturage.fr) qui, à ses débuts, eu quelques difficultés à être rentable car son business modèle reposait sur la publicité, le site étant gratuit. Pour que ce type de modèle soit, ne serait-ce qu’un peu profitable, il faut avoir, au moins, 100000 visiteurs uniques par mois et le business est maintenant très rarement « scalable ».  C’est avec l’arrivée des Airbnb et autres plateformes « End to end », que le fondateur de Blablacar, Frédéric Mazzella, suivi par le fond Isai, eurent la brillante idée de faire payer les utilisateurs « des deux côtés », conducteur et passager (jamais mieux dit), ce qui permit à notre pépite française, de lever plus de fonds pour continuer son expansion, réalisée à perte dans la première année du lancement de chaque nouveau pays.

Vous vous demanderez, peut-être, pourquoi nous partageons avec vous toutes ces informations sur nos concurrents et notre business modèle ; ne devrions-nous pas garder cette information pour nous ? Je crois qu’il y a plus d’avantages que d’inconvénients à partager : le fait de partager nous motive pour aller plus vite, d’ailleurs nous avons maintenant accéléré notre expansion internationale avec le lancement imminent d’AutoRéduc Suisse et Espagne (nous vous expliquerons, dans un prochain article, pourquoi nous avons choisi ces deux pays si différents l’un de l’autre et quels autres pays suivront cette année encore).

Je pense, en outre, que le fait de partager ces informations est une bonne chose pour l’écosystème startup européen qui est très conservateur. Je répète souvent que les idées n’ont aucune valeur en soi, la vrai challenge étant de les mettre en pratique. Et puis, le marché est juste gigantesque : je ne parle pas seulement du marché de la vente de voitures neuves ou d’occasion  mais de tout le « vertical » automobile : entretien, pièces, assurance, financement…

D’autre part, si ces startups américaines ont levé autant d’argent c’est parce que les investisseurs ont vu que l’automobile est le dernier « multi billion dollar business » à « disrupter » et que les barrières à l’entrée et, par conséquent, les défenses pour les premiers acteurs déjà présents, sont considérables.

Après Beepi, Carvana annonce à son tour une levée de 300 mi !

Pour comprendre d’où vient ce nouveau phénomène automobile digital, il faut remonter aux débuts de l’histoire du Net : une des premières startups de l’histoire fut Carsdirect. Fondée par Scott Painter, le fondateur de Truecar, Carsdirect avait pour objectif de devenir le premier concessionnaire en ligne. Sa promesse était, en 1996, très convaincante, ce qui lui permit de lever quelques 200 millions pour acheter des concessionnaires, le système américain ne permettant pas l’intermédiation dans la vente de voitures. Carsdirect fut le premier acteur à livrer des voitures neuves à domicile.

L’explosion de la bulle en 2001 empêcha Carsdirect de continuer à lever des fonds pour alimenter son acquisition de concessionnaires. Depuis, le site est passé par plusieurs propriétaires et est devenu, comme Edmunds, Autotrader ou Cars.com, un « simple » générateur de leads pour les concessionnaires qui paient pour être mis en avant. Cela dit, Carsdirect et ses concurrents valent tous plus d’un milliard de dollars actuellement.

En France, les sites équivalents à Carsdirect sont Neowebcar, acquis récemment par l’Argus et Promoneuve, appartenant au même groupe que La Centrale. Comme aux US, ces sites ne peuvent pas survivre tous seuls, car le coût d’acquisition des leads (prospects) est désormais trop élevé sur le net et ne permet pas de revendre ces « adresses email » avec de la marge, Google s’empressant d’entrer dans le business s’il en est autrement, comme avec l’assurance en ligne ou les leads auto aux US. C’est pourquoi ces sites finissent par être acquis à faible coûts par des sites de contenu ayant une énorme base de clients à monétiser.

Depuis l’échec de Carsdirect en 2001, l’on peut dire que personne n’a réussi, aux US du moins, à véritablement vendre des véhicules sur Internet, jusqu’à maintenant. Je ne peux pas ne pas faire une parenthèse pour vous parler d’AutoNation, le plus grand distributeur américain, qui a récemment annoncé vouloir vendre ses voitures entièrement en ligne dès cette année. AutoNation est une sorte de PGA américain (le N. 1 français de la distribution, appartenant à… Porsche).

C’est donc par le biais du véhicule d’occasion que les américains approchent maintenant la vente automobile en ligne, Beepi et Carvana ne proposant, en effet que des véhicules d’occasion, les US ne permettant pas la vente de voitures neuves par des intermédiaires comme les mandataires ou les courtiers.

Après Beepi, Carvana annonce à son tour une levée de 300 mi !

Internet est véritablement un monde passionnant car, pour réussir en tant que startup, il faut un concours de circonstances incroyable. C’est d’ailleurs pour cela que l’on appelle les startups qui valent plus d’un milliard des « Unicorn » (Licornes). L’un des facteurs déterminants pour la réussite d’une startup est de se lancer au bon moment. Si vous vous lancez trop tôt, vous devrez passer des années à « évangéliser » votre marché et si, par contre, vous vous lancez trop tard, vous devrez dépenser beaucoup d’argent pour créer une marque (au moins 1 million par an actuellement).

En cette période de pré-deuxième bulle internet, nous voyons se réaliser avec succès des tentatives qui avaient échoué lors de la première phase internet « pré-bulle ». Par exemple, les sites de livraison de nourriture à domicile (l’un des plus gros échecs de l’histoire du e-commerce avec Pets.com) ont le vent en poupe, accélérés par l’appétit « gargantualesque » des allemands de Rocket Internet, qui ont défini ce secteur comme prioritaire cette année, après le mobilier en 2014.

Je dois absolument écrire un article de blog sur Rocket Internet car, ce qui est en train de se produire en Europe grâce aux frères allemands est impressionnant. En effet, les frères Samwer se sont fait riches en copiant, à la lettre, toutes les startups qui avaient du succès aux US, celles-ci rachetant, quelques mois plus tard, le site copié pour accélérer leur déploiement international. L’exemple le plus connu est Groupon Europe.

Or, Rocket a eu tellement de succès en copiant, qu’ils sont devenus les meilleurs en « exécution » et déploiement rapide de startups, à tel point qu’ils ont levé littéralement des milliards de dollars, notamment du fonds de pensions norvégien, pour accélérer le déploiement de leurs « copycats ». Les frères parlent même, en privé, de « Blitzkrieg » pour montrer à quel point la rapidité d’exécution est stratégique…

Ce financement presque illimité a fait que les allemands préfèrent maintenant racheter d’autres « copycats » déjà déployés plutôt que de partir de zéro, ce qui fait qu’il n’est pas rare de voir, en 2015, Rocket Internet payer des tickets de 50 millions pour une startup si cela peut lui permettre de monopoliser le marché et garder l’équipe fondatrice.

Dans un autre article, je vous expliquerai comment Rocket est en train de « fermer le Net » et rendre de plus en plus coûteux le lancement d’une nouvelle entreprise sur Internet !

Après Beepi, Carvana annonce une autre levée de 300 mi !

José Senent est le fondateur du site Autoreduc.Com

José a travaillé chez AramisAuto et Elite-auto, puis a intégré l’accélérateur américain Founder Institute où il a créé AutoRéduc, devenant par la suite Mentor du cours « Sales and traction » du FI Paris.

AutoRéduc, « le concessionnaire à domicile », a été sélectionnée par le Wall Street Journal comme une des « Europe most promising startups » et a fait la une de la section Business dominicale du New York Times.

 

Changer de domicile et penser à une nouvelle voiture

Emménager dans une nouvelle ville permet souvent un nouveau départ dans la vie, l’occasion de faire de nouveaux amis et voir d’autres paysages. Un changement et une fraicheur bienvenus pour beaucoup de gens, somme toute, malgré le stress inévitable pour quiconque sort de sa routine et la fatigue due au déménagement. Maintenant, qu’en est-il d’un changement de voiture pour l’occasion ?

Nouvelle vie, nouvelle voiture

Changer de domicile et penser à une nouvelle voiture

La nouvelle résidence se trouve loin du centre-ville où à l’écart des petits magasins ? une voiture vous sera alors de grande utilité. Vous déménagez en montagne ou en campagne et les routes ne sont pas toutes d’asphalte ? Votre petite citadine ne fera, sans doute, pas l’affaire ! Autant d’occasions d’acheter ou de changer de véhicule en même temps que votre demeure.

Alors, pour commencer et choisir le nouveau véhicule qui conviendra, c’est désormais en ligne que vous trouverez le plus de documentation sur les modèles et les marques du marché automobile.

Le site d’achat groupé de voitures AutoRéduc offre le détail précis des caractéristiques des voitures disponibles en plus des prix les plus compétitifs. Pour les cotes de sécurité et les comparaisons de véhicules vous pouvez consulter sa section de fiches techniques. Bien choisir est l’étape primordiale pour bien acheter.

Et, si les maisons ne sont que rarement construites de série, les voitures le sont presque toutes. Pourquoi alors payer plus pour un même modèle !

Testez gratuitement le service de Personal Shopping d’AutoRéduc !

4 conseils à appliquer sur le Net pour les concessionnaires automobiles

Les derniers sondages sur le comportement d’achat des automobilistes sont irréfutables :  tous les acheteurs de voitures commencent désormais leur achat de voiture en ligne – de plus en plus à partir d’un smartphone ou d’un appareil mobile – avant même de mettre les pieds dans une concession.

4 conseils majeurs à appliquer sur le Net pour les vendeurs automobiles

Alors qu’aux US les « millennials » sont devenus la 2e « cohorte » la plus importante dans l’automobile et que 53% d’entre eux sont des femmes, les concessionnaires européens se demandent encore comment appréhender tous les changements dans les modes de consommation apportés par le numérique.

En effet, le nombre de concessions visitées en moyenne est passé de 5 à 1,2 en 10 ans. Quant au nombre d’heures de recherche dépensées pour l’achat du véhicule, elles sont actuellement de 18 heures sur le Net en moyenne, pour 2,5 heures en concession !

Internet est donc devenu, incontestablement, le créneau principal pour cibler les consommateurs ; les concessionnaires devraient en prendre la juste mesure et déployer les moyens adéquats pour y parvenir, tout en gardant en mémoire certains process et méthodes de vente traditionnelles.

Etes-vous prêt pour la vente en ligne ? _ AutoRéduc

Etes-vous prêt pour la vente en ligne ? – Autoreduc.com

Voici les 4 points que tout concessionnaire automobile moderne devrait prioriser pour devenir un lider de la vente en ligne de voitures.

1. Faire de sa vitrine en ligne sa nouvelle vitrine de concession. En effet, combien d’argent n’est-il pas dépensé inutilement dans les nouvelles concessions pour faire bonne impression à l’arrivée des visiteurs ? La séduction du client et sa décision d’achat ne se font maintenant plus dans l’enceinte brillante, carrelée ou marbrée de ces « cathédrales ».  Changement oblige, c’est désormais surtout sur le Net qu’il faut investir sur sa présence, à travers son site web, les commentaires en ligne, les sites spécialisés de vente de voitures  et chaque point de rencontre potentiel avec le consommateur.

2. Tirer avantage du numérique. L’efficacité et l’efficience du marketing numérique dépasse de loin toute autre forme de mise sur le marché, en particulier dans le secteur des ventes de voitures. Utiliser les canaux en ligne, y compris les sites tiers, permet aux concessionnaires d’identifier les vrais acheteurs de voiture et de les rencontrer le plus rapidement possible, qu’ils soient à la maison sur leur canapé, au bureau ou au café.

2. Ne pas lésiner sur le service-client. L’essence de l’interaction humaine ne change pas, que le premier contact se fasse sur le terrain en personne, au téléphone, par email ou même sur le « chat » ou le site web. A la fin, le travail du commercial ou du courtier automobile reste le même : servir le client et le guider pour faire le meilleur achat possible de voiture.

4 conseils majeurs à appliquer sur le Net pour les vendeurs automobiles

4. Manager son équipe. Le personnel de vente doit savoir comment servir ce nouvel acheteur automobile et comprendre qu’une fiche de besoins à remplir n’est plus appropriée pour un client bien documenté. De même que donner une réponse vague ou de courtoisie aux questions bien spécifiques des clients, lors d’une communication en ligne ou par téléphone, ne fera que les éloigner à jamais.

L’autre élément crucial est de savoir accrocher le client jusqu’à l’achat pour qu’il puisse finir avec sa nouvelle voiture, ce qui est évidemment l’objectif que nous visons tous. Mais, attention à ne pas oublier votre priorité : donner au client une expérience d’achat inoubliable pour qu’il parle de votre concession à chaque fois qu’il en aura l’occasion.

Bonus : 

5. Travailler sur le inbound marketing. Si vous pensez vous faire connaître avec Google Adwords ou Facebook, vous êtes très mal parti. Non seulement vous n’avez pas l’équipe pour répondre aux clients dans les 5 premières minutes critiques et ce en soirée et en weekend, mais votre « coût d’acquisition » sera de toute façon bien supérieur à votre marge nette.

Vous devez plutôt travailler sur le Inbound marketing, ce que l’on appelait auparavant le branding, le marketing de contenu. Cela se fait petit à petit avec, par exemple, des articles de blog comme celui-ci (AutoRéduc possède une équipe en interne qui publie jusqu’à 8 articles de blog par jour !). C’est en répondant sur votre blog aux questions que se posent vos clients que vous réussirez à devenir une autorité  et faire la différence.

Vous avez également besoin d’un expert SEO (chose presque impossible puisqu’un vrai expert SEO préfèrera créer son propre site) et d’un Growth Hacker qui vous aidera à définir une stratégie d’acquisition de « leads » soutenable.

Conclusion : Il est clair que les profils humains adéquats pour faire vivre une concession automobile vont évoluer. Le commercial moderne doit être un passionné du service-client plus que d’automobile. Il doit, par conséquent, être formé et intéressé différemment que jusqu’à présent. Il doit, par exemple, avoir une orthographe irréprochable pour répondre aux emails et comprendre qu’un email entrant doit être traité avec la même urgence qu’un client qui entre dans la concession. Il doit, surtout, devenir un ambassadeur de la concession (aux US, certains vendeurs ont leur propre compte pro sur Facebook). Le gérant qui ne connaîtra pas les spécificités du E-commerce ne pourra pas prendre les décisions adéquates pour la survie de la concession, ne serait-ce qu’en RH : il ne verra, par exemple, pas l’importance de recruter un vrai « Internet sales manager » ou un directeur de marketing orienté acquisition.

Le développement du e-commerce automobile demandera une nouvelle idée du service et de la vente automobile et ce sera pour le bonheur des commerciaux et des clients. Nous en sommes en tout cas convaincus chez AutoRéduc.com !

4 conseils à appliquer sur le Net pour les concessionnaires automobiles

La Russie pourrait interdire l’importation de voitures de l’UE et des US

La Russie pourrait interdire l’importation de voitures en provenance de l’UE et des US, si ceux-ci continuent à implémenter des sanctions suite au conflit Ukrainien.

La Russie pourrait interdire l'importation de voitures de l'UE et des US

Selon le quotidien russe Vedomosti, cité par le magazine américain Autonews, la Russie pourrait renforcer ses récentes restrictions à certains produits occidentaux avec une interdiction sur l’importation de voitures, si l’Europe et les US continuent avec leurs sanctions suite à l’ingérence Russe en Ukraine.

Après les secteurs énergétique, financier et maraîcher, c’est donc maintenant le secteur automobile qui pourrait se voir atteint par les mesures mises en place par le Président Poutin.

Le constructeur Renault ne semblera pas atteint par cette mesure car elle n’affectera pas les véhicules de marques étrangères fabriqués en Russie. Un soulagement et peut-être une aubaine pour le constructeur français, qui a beaucoup de peine à rentabiliser son acquisition d’Avtovaz-Lada, une stratégie qui, selon nos sources, n’avait jamais été considérée comme intéressante par Renault d’un point de vue purement « automobilistique ».

Les autres constructeurs automobiles qui produisent en Russie sont : Ford, VW, Hyundai et Toyota.

Les voitures importées représentent 27% du total des ventes de voitures en Russie et les camions représentent 46%.

Le quotidien Vedomosti, qui cite ses sources, annonce que les mesures pourraient s’étendre en outre aux secteurs aéronautique et naval.

Vente privée « Suarez » : 11 italiennes à croquer !

Ces italiennes dont vous ne démordrez pas...

AutoRéduc, premier site de ventes privées de voitures neuves, organise une vente spéciale « Suarez » dans le cadre de sa « Coupe du Monde des constructeurs ». 

Pour montrer que, chez AutoRéduc, votre nouvelle voiture ne vous coûtera pas un « bras » et, en hommage à l’équipe de foot d’Italie éliminée par l’Uruguay, nous organisons une vente événementielle de 11 voitures italiennes, présentées comme des joueurs de l’équipe de foot transalpine.

Vente privée "Suarez", 11 italiennes à croquer !

Les « mordus » de bons plans automobiles trouveront des réductions atteignant les 44% pour des voitures neuves citadines et utilitaires.

Mais, si vous avez une « dent » contre les italiennes, vous apprécierez les résultats de notre comparatif avec les modèles de notre sélection nationale et pourrez tout de même profiter de remises allant jusqu’à 40% sous le prix catalogue du constructeur !

AutoRéduc lance une vente privée-comparateur de voitures pour la Coupe du Monde de foot.

Alors, ne démordez pas et profitez vite de nos offres !

Pour accéder à la vente privée :  //www.autoreduc.com/effectif-equipe?eq=italie

Avec AutoRéduc, votre voiture ne vous coûtera pas un bras...

Avec AutoRéduc, votre nouvelle voiture ne vous coûtera pas ‘un bras’.

A propos d’AutoRéduc.com :

Le site d’achat groupé de voitures www.autoreduc.com propose des ventes privées de voitures neuves et d’occasion avec livraison à domicile. Depuis son lancement en 2011, la startup française a reçu de nombreux prix en mentions dans la presse internationale comme le NYT et le WSJ et a été élue startup européenne de l’année 2012 par le Founder Institute.

Vente privée "Suarez", 11 italiennes à croquer !

Tesla annonce la sortie du Modèle X pour début 2015

Le Model X sera exactement comme annoncé par Elon Musk il y a 2 ans


Le Model X sera exactement comme annoncé par Elon Musk il y a 2 ans

Bonne nouvelle pour les fans de Tesla Motors : le constructeur de voitures électriques californien a confirmé aujourd’hui que le (déjà mythique ?) modèle X aux ailes de papillon verra le jour en début d’année prochaine déjà !

Dans un email envoyé aux clients qui ont déjà réservé le véhicule, le constructeur californien précise que, non seulement le modèle X aura bien les ailes papillon, mais que le niveau d’équipement sera supérieur à celui annoncé sur le concept-car !

Le plus important n’est pas que Tesla ait confirmé l’arrivée de ce modèle, annoncé sur AutoRéduc il y a deux ans, mais que M. Elon Musk confirme que le modèle sera exactement comme annoncé. Il aura donc les très attendues ailes de papillon, ainsi que la possibilité d’ajouter deux places supplémentaires.

Les ailes de papillon sont plus précisément des ‘Falcon Wings‘ qui, contrairement aux ‘Gull Wings’ se plient lorsqu’elles montent, permettant ainsi de s’ouvrir dans n’importe quel garage ou parking.

Le Model X sera fabriqué dans la même usine qui produit le modèle S, où le constructeur est en train de préparer une seconde ligne de montage.

Encore une fois, Tesla Motors réalise un sans fautes, cette fois en Marketing (les actions de Tesla progressent de 9% en ce moment même) en produisant un modèle exactement comme son concept, à l’inverse de la plupart des constructeurs, qui nous ont habitué à ne jamais sortir un modèle tel qu’annoncé avec le concept car.

En anglais, on appelle cela ‘under promise – over deliver‘. C’est une de nos plus fortes valeurs chez AutoRéduc : toujours surprendre notre client en lui offrant encore plus que ce qu’il attend de nous.

Beaucoup se demandent pourquoi Tesla veut absolument sortir un modèle avec des ailes papillon, d’autant qu’elles ne seront montées que pour les places arrière. Peut-être est-ce un clin d’oeil sur la voiture volante qu’ils sortiront un jour ? 🙂

Tesla nous montre encore une fois ce que l’on peut faire quand on a une équipe de passionnés et la volonté de révolutionner son industrie !

Découvrir la vidéo de présentation du Model X

 Vous aimez les startups et l’innovation ? Supportez-nous en partageant cet article 😉

AutoRéduc lance une vente privée-comparateur de voitures pour la Coupe du Monde de foot.

 

Dès vendredi 13 juin, à 19 heures et pendant toute la durée de la Coupe du Monde de Foot,  AutoRéduc organise une vente privée « Coupe du Monde des Constructeurs » sous forme d’équipes nationales qui seront opposées et comparées tout au long de la compétition.

AutoRéduc lance un comparateur de voitures pour la Coupe du Monde de foot.Le site d’achat groupé de voitures Autoreduc.com organise, à l’occasion de la Coupe du Monde de Foot, une ‘Coupe du Monde des constructeurs automobiles’.

AutoRéduc proposera, pendant toute la durée de la Coupe du Monde et jusqu’au 13 juillet, une vente privée de voitures avec les modèles les plus vendus en France, rassemblés en équipes nationales qui seront opposées sous la forme d’un jeu-comparateur automobile. 

AutoRéduc lance une vente privée-comparateur de voitures pour la Coupe du Monde de foot.

Les équipes, composées de onze modèles par nationalité, joueront la « Coupe du Monde des constructeurs automobiles ». Les internautes pourront voter pour leur équipe préférée  et marquer des buts en cliquant sur les différents modèles.

Les ingénieurs d’AutoRéduc ont développé un algorithme appelé « Tiki Taka » spécialement pour cette occasion. Tiki Taka  transforme un certain nombre de passes, les cliqs de l’internaute, en buts, en produisant un résultat crédible pour chaque match. L’algorithme se complexifie à mesure que le score augmente, demandant de l’équipe ayant l’avantage un nombre croissant de passes pour marquer un but supplémentaire.

AutoRéduc lance une vente privée-comparateur de voitures pour la Coupe du Monde de foot.

Ce championnat des constructeurs aura des quarts de finale et des demi-finales opposant les principaux pays constructeurs de voitures comme la France, l’Allemagne, l’Italie, les US, l’Espagne et le Royaume-Uni.

Chaque équipe sera composée d’une défense (utilitaires et familiales) un milieu de terrain (berlines) et des attaquants (citadines et sportives). Il y aura même les coachs de chaque équipe et les non-convoqués…

La grande finale opposera la France à l’Allemagne dans un duel au sommet interactif, avec la participation des internautes.

France - Italie

« Cette vente privée permettra d’avoir un aperçu très ludique des différents modèles disponibles sur le marché et comparés en fonction de leurs prestations, coût d’utilisation et réduction sur AutoRéduc » déclare le directeur et fondateur du site d’achats groupés de voitures, José Senent.

Cette première vente privée « Coupe du Monde » proposera aux internautes de voter pour leur équipe favorite et de gagner des coupons de réduction sur Autoreduc.com. En outre, pour chaque voiture achetée, le site offrira un ballon officiel ou un maillot de l’équipe de France.

Pour accéder à la vente privée :

 //www.autoreduc.com/contenu/15-vente-privee  

AutoRéduc lance un comparateur de voitures pour la Coupe du Monde de foot.

 
A propos d’AutoRéduc.com
 

Le site d’achat groupé de voitures www.autoreduc.com propose des ventes événementielles de voitures neuves et d’occasion avec livraison à domicile. Depuis son lancement en 2011, la startup française a reçu de nombreux prix en mentions dans la presse internationale comme le NYT et le WSJ et a été élue startup européenne de l’année 2012 par le Founder Institute.

Comment bien acheter sa nouvelle voiture ?

Chaque offre d'AutoRéduc est accompagnée d'une étude du vrai prix du marché du véhicule neuf avec remise maximale et médiane

Chaque offre d’AutoRéduc est accompagnée d’une étude du vrai prix du marché du véhicule neuf avec remise maximale et médiane

S’il y a une chose qui n’a pratiquement pas changé ces dernières années c’est bien l’achat d’une voiture. Considérée par les américains comme la pire expérience après le dentiste et autant stressant qu’un mariage, l’achat d’une voiture peut s’avérer traumatisant si l’on ne s’y est pas préparé(e).

En effet, les montants en jeu sont énormes, puisque la voiture est le 2e poste de dépense après le logement et donc le premier poste de dépense pour 40% des français !

Il faut savoir que, lorsqu’on achète une voiture, on peut se retrouver devant le vendeur comme un poulet à l’abattoir, si l’on n’a pas fait ses recherches avant d’aller voir le concessionnaire.

Voici donc comment bien négocier le prix de sa nouvelle voiture :

Comprenez bien qu’un vendeur de voitures négocie à longueur de journée. Il a même reçu une formation spécifique pour cela. Il sait en outre exactement jusqu’où il peut descendre, avantage incontestable dans une négociation. Autant dire que vous n’avez aucune chance de faire une bonne affaire si vous ne faites pas auparavant vos devoirs.

Pour vous faciliter la tâche, Autoreduc.com dévoile gratuitement ses études de prix détaillées pour presque tous les modèles du marché. Ainsi, si l’idée d’acheter votre voiture en ligne ne vous rassure pas, vous pouvez quand même utiliser les données publiées par le site pour négocier la meilleure remise auprès de votre concessionnaire. Vous n’obtiendrez pas les mêmes prix de gros qu’AutoRéduc mais vous aurez, au moins, l’assurance d’avoir obtenu la meilleure réduction possible pour un particulier.

 Une vente de voitures neuves avec coupon de réduction sur Autoreduc.com


Une vente de voitures neuves avec coupon de réduction sur Autoreduc.com

La première question à se poser lorsqu’on a décidé d’acheter une voiture est si l’on veut une voiture d’occasion ou une voiture neuve. En général, on part d’un budget et d’un besoin, plus ou moins rationnel et l’on commence les recherches. Plus de 80% des français effectuent maintenant leurs recherches entièrement sur Internet et ne visitent plus qu’un ou deux concessionnaires. Ils ont donc une idée très précise du véhicule qu’ils recherchent lorsqu’ils visitent le marchand.

Lire aussi : « Deux nouvelles raisons de préférer une voiture neuve à une occasion » 

En général, acheter une voiture neuve n’est jamais une bonne affaire si l’on paye le prix catalogue. Les sites d’achats groupés comme AutoRéduc vous permettent, par contre, de bénéficier de prix de gros, comme ceux obtenus par les grands loueurs ou les grandes sociétés du CAC40.

Avec des remises allant jusqu’à 45%, l’achat d’une voiture neuve devient alors le meilleur choix, puisque vous ne perdez pas d’argent pendant la première année et par contre vous roulez avec un véhicule sous garantie constructeur.

La deuxième question à se poser est : location ou achat ? La location n’est intéressante économiquement que si l’on utilise sa voiture moins de 100 jours par an. La LOA ou leasing n’est jamais une bonne affaire, c’est juste une formule pratique et attrayante pour ceux qui veulent et peuvent se permettre de changer de voiture tous les 2 ans.

Comment bien acheter sa nouvelle voiture ?

Le meilleur plan est toujours d’acheter cash ou de négocier un prêt auprès de sa banque. Faites des recherches (le site www.AutoRéduc.com publie, pour chaque modèle, une étude de prix avec remise moyenne et maximale) et faites jouer la concurrence.

Dernière question : mandataire, courtier ou site d’achats groupés ? les mandataires avec le rôle de courtier d’il y a 20 ans sont de moins en moins nombreux. Les grands mandataires actuels achètent leurs véhicules à l’avance et les entreposent sur leurs parcs, réalisant des prévisionnels de vente comme les concessionnaires. A cause de leurs frais financiers et de marketing de plus en plus importants, ils sont devenus de moins en moins intéressants par rapport aux concessionnaires français et leur marge peut dépasser les 2000 €.

Derniers venus grâce au développement d’Internet, les sites d’achats groupés, comme AutoRéduc, se basent sur les prix de gros et les ventes groupées, comme le fameux site Vente-Privée. Ils négocient leurs véhicules à prix coûtant auprès de concessionnaires français ou étrangers, ceux-ci se rattrappant ensuite sur les primes des constructeurs. Grâce à la puissance de négociation de l’achat groupé, il devient alors complètement inutile d’essayer de négocier une remise tout seul, pour sa voiture, en France ou à l’étranger.

Comment bien acheter sa nouvelle voiture ?