Comment négocier le meilleur prix pour acheter une nouvelle voiture

L’achat d’une voiture requiert une trésorerie qui peut représenter plusieurs années d’économies, il est donc indispensable de bien évaluer son budget, d’accomplir une recherche approfondie et d’être prêt(e) à négocier les coûts et les conditions.

Négocier la meilleure offre pour une nouvelle voiture

Le budget étant souvent contraignant, c’est la donnée de base qui nous permettra de comparer les possibilités d’achat qu’il autorise et choisir la voiture qui correspond le plus à nos attentes en matière de besoins et de qualités. Faire ses recherches en ligne est désormais la manière la plus intelligente de réaliser les meilleures comparaisons et d’obtenir les prix les plus bas.

Une autre bonne astuce pour faire une bonne affaire est d’opter pour un modèle 2015 quand le modèle 2016 qui lui succède fera sa sortie, généralement entre la fin de l’été et le début de l’automne. Acheter en fin de mois peut aussi s’avérer intéressant car beaucoup de vendeurs essaient de rattraper leurs quotas. D’autres périodes intéressantes pour acheter sont juste avant l’été, car les concessionnaires veulent déstocker pour leur bilan annuel (beaucoup clôturent leur exercice en août) et de fin décembre à janvier, car les constructeurs ont « poussé » beaucoup d’auto-immatriculations auprès des concessionnaires.

Négocier la meilleure offre pour une nouvelle voiture

La négociation sera en votre faveur si vous êtes sûr(e) du prix de la voiture qui vous intéresse et que vous disposiez du budget requis (le site AutoRéduc.com publie pour chacune de ses offres une étude de son « vrai prix du marché », avec la remise maximale que vous pouvez négocier chez le concessionnaire). Avoir besoin d’un financement échelonné aboutit rarement  aux meilleures offres et négociations.

Comment négocier le meilleur prix pour acheter une nouvelle voiture

Selon une récente étude de l’OCU (organisme de défense des consommateurs) réalisé en Espagne, l’enjeu de la négociation peut atteindre jusqu’à 24% du prix initial offert et peut être influencé par l’emplacement du concessionnaire. Citant l’exemple d’une Nissan Qashqai, l’OCU a pu l’obtenir à 23 885€ à Valence tandis que son coût était de 27 145€ à Barcelone, soit 3 260 € de moins ! L’enquête de l’OCU a aussi montré combien il fallait garder sa vigilance lors d’un achat automobile, en effet certains concessionnaires ont été réticents à fournir par écrit les informations pourtant obligatoires et d’autres ont simplement refusé de bien les clarifier. L’organisation de défense des consommateurs recommande finalement aussi de d’abord consulter les prix en ligne pour éviter des écarts de prix injustifiés.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* code